Notre réseau de santé

EVOLUTION DU RESEAU


SES AXES DE DEVELOPPEMENT

La Mutualité française Anjou-Mayenne développe son réseau de services de soins et d’accompagnement selon deux axes :

- le nouveau service ou établissement doit apporter une réponse à des besoins non couverts dans le domaine sanitaire ou médico-social.

- le nouveau service ou établissement doit correspondre aux champs de compétences de la Mutualité (handicap, enfance&famille, personnes âgées, biens médicaux, soins de suite).

- le nouveau service ou établissement doit permettre de compléter l’offre existante de la Mutualité.

SON EVOLUTION SUR 3 SIECLES

Quelle que soit l’année où ils ont été ouverts, les services et établissements mutualistes ont toujours eu pour objectif de répondre aux besoins de santé de l’époque : se nourrir et se laver au début du 19ème siècle, jusqu’aux questions de l’autonomie des personnes âgées ou déficientes sensorielles aujourd’hui.

Quelques dates :

- Dès les années 1893, on relève, en Maine-et-Loire, l’existence d’une boulangerie, d’un dispensaire et d’une bibliothèque mutualistes, qui ont tous fermés depuis.

- En 1903 et 1905, apparaissent les pharmacies mutualistes de Cholet et d’Angers (toujours en activité aujourd’hui) et vers 1934 à Angers des bains-douches mutualistes (en activité jusque dans les années 1970).

- Le premier cabinet dentaire mutualiste et le premier magasin d’optique mutualiste du Maine-et-Loire ouvrent tous deux à Cholet, respectivement en 1949 et en 1959. Ces deux services sont toujours en activité aujourd’hui.

- Les trente décennies qui suivent seront consacrées au développement de l’offre mutualiste en optique, audioprothèse, ainsi qu’à la prise en charge de l’accompagnement des personnes âgées au travers notamment des résidences pour personnes âgées ou des services de soins infirmiers à domicile.

- Les années 2000 marquent le développement de services tournés vers l’accompagnement de la petite enfance et des personnes handicapées adultes. Des services particulièrement innovants voient le jour, tels la maison intergénération, les centres de soins de suite et de réadaptation pour les adultes déficients visuels ou auditifs, les crèches d’entreprise, le dispositif pour adultes traumatisés crâniens, les habitats Seniors...