Actualité

Le centre Basse vision et Troubles de l’audition : un site référent pour le mouvement mutualiste

Le 6 septembre à Angers, la Mutualité française Anjou-Mayenne a organisé une visite inaugurale de son centre régional Basse vision et Troubles de l’audition. A cette occasion, le président de la Fédération nationale de la Mutualité Française, Etienne Caniard, a confié une mission d’ingénierie à la Mutualité française Anjou-Mayenne afin que l’expertise angevine puisse profiter au déploiement de telle plateforme sensorielle dans d’autres régions.

C’est guidée par les professionnels du centre qu’une centaine de personnes, parmi lesquelles le président de la Fédération nationale de la Mutualité française, Etienne Caniard, a pu visiter le centre régional Basse vision et Troubles de l’audition géré par la Mutualité Française Anjou-Mayenne à Angers.

Un centre, deux unités

Ce centre régional résulte du rapprochement géographique sur un même site du centre régional Basse Vision (ouvert en 2003) et du centre d’évaluation et de réadaptation des troubles de l’audition (ouvert en 2009) pour ne former qu’un seul établissement sanitaire de soins de suite et de réadaptation en déficience sensorielle. La proximité géographique renforcée aujourd’hui des deux unités Basse vision et Troubles de l’audition permet d’offrir aux patients atteints de déficience auditive et/ou visuelle une prise en charge personnalisée, complète, facilitée et optimisée du maintien de leur autonomie.

Deux centres en France
Le centre d’Angers figure au rang des deux seuls centres en France, sur les douze existants jusqu‘à présent (1), à proposer cette double prise en charge « déficience auditive et déficience visuelle », l’autre centre est à Poitiers. Il fait également partie des trois seuls centres en France à proposer une prise en charge de la déficience auditive, les deux autres centres sont à Poitiers et Metz.

Un modèle qui va se développer

C’est forte de cette expertise, que la Mutualité Française Anjou-Mayenne s’est vu confier par la Mutualité française une mission d’ingénierie afin qu’elle poursuive son soutien à la création de nouveaux établissements dédiés à la prise en charge des troubles de la vision et de l’audition en France. Les professionnels mutualistes angevins ont déjà été sollicités pour créer des établissements similaires sur le territoire. A ce jour, douze centres basse vision et/ou audition existent en France (1), des projets sont à l’étude pour les régions qui en sont encore dépourvues.

1 : Angers(49), Paris(75), Nimes(30), Limoges(87), Lyon(69), Nancy(54), Metz(57), Poitiers(86), Dijon(21), Tours(37), St Gaudens(31) et Bordeaux(33).

Pour en savoir plus :
- voir le dossier de presse
- Visionner la vidéo du centre régional Basse vision
- Visionner la vidéo du centre régional Troubles de l’audition